« Une extrême tolérance »
Télé

« Une extrême tolérance »

Pour cette treizième édition du Beau Vélo du Bout du monde, Adrien Joveneau avait emmené les chanteuses BJ Scott et Berthe Tanwo Njole.

Si la première est bien connue chez nous, la seconde l’est moins. Pourtant, cela fait vingt-cinq ans que cette native du Cameroun est établie à Bruxelles. Cela faisait vingt-cinq ans aussi qu’elle n’était pas retournée dans son pays. L’expérience pour elle était donc très particulière. «J’ai vraiment découvert mon pays lors de ce voyage. Je suis partie à l’âge de sept ans. J’ai visité des endroits où je n’étais jamais allée, puisque moi je vivais à Yaoundé. Cela m’a donc permis de me faire une meilleure idée de mon pays. Je suis vraiment heureuse. J’ai fait le premier pas d’y revenir et je vais essayer de le faire désormais tous les ans.»

Son retour pour 2015 est déjà quasi assuré, puisque lors d’un passage en radio là-bas, Berthe a pu nouer un contact avec l’organisatrice d’un festival. «Il s’agit d’un festival qui se déroule chaque année à Yaoundé. Cette dame a pris mes coordonnées. J’espère que cela va se faire. Cela sera la cerise sur le gâteau.»

Ce qui a marqué la chanteuse, c’est bien sûr la beauté des paysages, l’extrême pauvreté dans certaines régions – «même si le Cameroun est mieux loti que d’autres pays d’Afrique» – mais surtout d’avoir pu voyager dans un pays en paix. «Il y a une extrême tolérance. Toutes les ethnies et religions vivent ensemble. Je suis super-contente d’avoir vu ça.»