Quand l’Europe pille l’Afrique
L'huile de palme, utilisée pour le biocarburant, conduit certaines multinationales à piller l'Afrique. Crédits: Reporters (illustration)
Environnement

Quand l’Europe pille l’Afrique

Quand l’Europe donne d’une main par le biais de financements directs ou de subsides aux ONG, la vieille dame est aussi très cynique et joue un double jeu.

Parmi les sujets pointés par le forum social, celui de l’accaparement des terres. De plus en plus de paysans et villageois, dont leur lopin de terre représente leur unique richesse, voient leurs terres disparaître pour faire place à l’industrie dont les capitaux sont souvent étrangers. Depuis qu’une directive européenne recommande à ses pays membres d’inclure 10% d’agrocarburant, les multinationales se sont ruées sur les réserves foncières des pays du Sud.

L’Europe n’est pas seule responsable mais le problème s’amplifie partout en Afrique. Dans le village de la région de Thiès (Sénégal), nous avons pu le vérifier. Une mine de phosphate aux mains de capitaux indiens est en train de couper tous les villages avoisinants de leurs terres de subsistance. Pollution et accaparement des terres isolent de plus en plus ces villageois qui ne parviennent pas à faire entendre leur voix.