BRUXELLES

En Soignes, le chevreuil ne craint pas l’objectif de «La Minute Sauvage»

«La Minute Sauvage» est de retour à Bruxelles. Après les renards et les faucons, le youtubeur schaerbeekois Thomas Jean se promène en Soignes pour y débusquer les chevreuils. Et vous donne les trucs pour l’imiter.

La ville est souvent décriée par les amateurs de nature. «Quoi de mieux pour observer la faune que de s’immerger dans les fagnes ou les plateaux forestiers», véhiculent certains clichés. Pourtant, la proximité de l’agglomération peut avoir ses avantages.

C’est ce que prouve la nouvelle capsule du youtubeur schaerbeekois Thomas Jean, créateur de « La Minute Sauvage » que vous connaissez sans doute si vous êtes un habitué de lavenir.net. Dans sa dernière livraison, le documentariste amateur se rend en effet pas plus loin que dans la forêt de Soignes pour y débusquer les chevreuils.

«C’est mon terrain de jeu préféré à Bruxelles. L’endroit est idyllique car le territoire est morcelé d’une multitude de chemins forestiers», décrypte le vidéaste. Qui continue: «les chevreuils de la forêt de Soignes sont habitués à la présence de l’homme. On a beaucoup de joggeurs, de promeneurs, de cyclistes... Et donc les chevreuils sont moins craintifs que ceux de la campagne».

Pour nous convaincre, Thomas Jean nous propose une nouvelle fois des images de toute beauté, où la robe rousse des cervidés tranche dans le vert bouteille des fougères.

 

 

LES PLUS LUS
LES PLUS RECENTS