• C’est l’Égyptien Ammar qui a reçu l’honneur de créer la première fresque street-art de Neder.
NEDER

L’Égyptien Ammar étend les fresques street-art à Neder-Over-Heembeek

Le parcours street-art de la Ville s’étend désormais à Neder-Over-Heembeek. L’entité du nord bruxellois reçoit une œuvre de l’artiste égyptien Ammar, dans le cadre d’un partenariat avec le festival Cinémamed.

Le parcours street-art de la Ville de Bruxelles s’est étendu ce 19 décembre au quartier de Neder-Over-Heembeek avec l’inauguration d’une fresque due à l’artiste égyptien Ammar. Cette œuvre, peinte au 40 de la rue Wimpelberg, est le fruit d’un partenariat avec le festival Cinémamed consacré au cinéma du pourtour méditerranéen. Ammar, ancien prof à l’académie des Beaux-Arts de Louxor et star dans son pays, en était l’un des invités en tant que protagoniste du film documentaire «Rester Vivant».

Le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles est heureux de rendre ce type d’initiative possible et remercie la Ville de Bruxelles de l’avoir soutenu. «La prise de conscience des réalités des pays de la Méditerranée fait partie des objectifs principaux du festival. L’accueil chaleureux que les habitants de Neder-Over-Heembeek ont réservé à l’artiste est une preuve d’ouverture d’esprit tant recherchée par le Festival», explique l’organisation du Festival Cinéma Méditerranéen.

L’artiste a fait un effort pour intégrer les suggestions des résidents dans son œuvre. Ammar s’intéresse principalement à explorer les techniques street art comme le glitch et la pixellisation. L’atmosphère globale du travail heembeekois est le soufisme, le concept principal est la distorsion de la perception.

LES PLUS RECENTS