Charleroi: 30 minutes de parking gratuit dans le centre-ville plusieurs fois par jour
CHARLEROI

Charleroi: 30 minutes de parking gratuit dans le centre-ville plusieurs fois par jour

Le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette a présenté mercredi les modifications du plan de stationnement du centre-ville.

Les adaptations concernent notamment les modalités de distribution des cartes de riverain ou les cartes de stationnement pour les prestataires de soins. Trente minutes gratuites sont dorénavant accordées pour tous les usagers et ce deux fois en matinée et deux fois dans l’après-midi.

Depuis le 1er janvier dernier, tout le centre-ville de Charleroi a adopté le stationnement payant. Celui-ci est défini par zones, avec l’objectif de favoriser un meilleur partage de l’espace public. Après environ un an, les résultats sont positifs, a tout d’abord estimé Paul Magnette, avec notamment une diminution de l’ordre de 25 à 30% de la pression du stationnement sur les grands axes.

Si des contestations se sont manifestées à propos des redevances de stationnement, les procédures de vérification sont régulièrement mises à jour, a, pour sa part, noté Cyprien Devillers, l’échevin en charge de la Régie communale autonome, qui gère ce stationnement.

Le comité d’accompagnement mis en place lors de l’instauration de ces zones payantes a, de son côté, effectué plusieurs constats, qui ont découlé sur les modifications annoncées mercredi. Ainsi, après approbation du conseil communal, le règlement sera modifié pour que 30 minutes gratuites soient accordées à tous les usagers deux fois en matinée et deux fois dans l’après-midi. Le principe de la première demi-heure gratuite pour chaque stationnement a été intégré de manière linéaire dans chaque tarif. La première heure de stationnement vaut, partout en centre-ville, 1 euro.

Les modalités de distribution des cartes de riverain seront également adaptées. Des cartes temporaires permettront au nouvel habitant d’obtenir ce sésame pendant trois mois, le temps de sa mise en ordre administrative, tandis qu’une carte étudiant, qui concerne les étudiants pouvant justifier d’une location en centre-ville, verra également le jour.

Un nouveau type d’abonnement sera proposé aux prestataires de soins, qu’ils soient médecins généralistes, infirmiers ou kinés. Au prix de 300 euros par an, il sera lié à l’immatriculation du véhicule et valable dans toutes les zones de parking.

LES PLUS RECENTS