• La jeune mère de trois enfants a été poignardée à son domicile, rue de la Station à Dison.
DISON

Drame à Dison: Lætitia, une jeune mère de 26 ans, poignardée à mort

Jeudi après-midi, le corps d’une jeune mère de famille a été découvert à son domicile. Lætitia avait 26 ans. Le suspect est toujours recherché.

C’est un terrible drame qui est survenu ce jeudi au centre de Dison. Le corps sans vie de Lætitia Depouille, une jeune mère de famille de 26 ans, a été découvert à son domicile situé rue de la Station. La victime avait reçu plusieurs coups de couteau, notamment à la gorge.

Ce sont les policiers de la zone Vesdre qui ont découvert le corps après avoir été informés de plusieurs éléments suspects plus tôt dans la journée. Le procureur de division faisant fonction de Verviers, Gilles de Villers Grand Champs, a confirmé qu’en début de journée ce jeudi, un homme s’était présenté au commissariat de Verviers pour signaler une information inquiétante au sujet de son frère. Celui-ci l’aurait contacté en lui avouant avoir «fait une connerie». Interpellés par ce troublant témoignage, les policiers se rendent d’abord chez l’individu mais l’homme était absent et sa maman, avec qui il vit, était en bonne santé.

Durant l’après-midi, un autre témoignage met la puce à l’oreille des policiers: le frère de Lætitia Depouille s’inquiète de ne plus avoir des nouvelles de sa sœur. Celle-ci ne s’est pas présentée pour aller récupérer ses enfants à l’école.

Après vérification, il a été confirmé que le frère qui avait avoué avoir commis quelque chose de grave est en fait l’ex-compagnon de la jeune femme. Les secours se rendent alors au domicile de Lætitia Depouille et découvrent son corps inanimé. Un couteau a également été retrouvé sur les lieux, il semblerait qu’il s’agisse de l’arme du crime.

Le suspect, un trentenaire, venait d’être remis en liberté

À l’heure d’écrire ses lignes, la police est toujours sans nouvelle du suspect. Il s’agit d’un trentenaire verviétois qui est déjà connu des services de police pour des faits de vols, de violences et de vols avec violence. Le parquet de Verviers confirme qu’il avait été remis en liberté peu de temps avant les faits mais ne donne pas de précision quant à savoir s’il s’agissait d’une liberté conditionnelle ou totale, voire d’un congé pénitentiaire.

Un juge d’instruction a été saisi et l’enquête suit toujours son cours. «Nous avons retenu contre lui la prévention d’assassinat, c’est-à-dire d’homicide volontaire avec préméditation», confirme le procureur. Impossible à l’heure actuelle d’en savoir plus sur le mobile du suspect.

La jeune femme laisse derrière elle trois jeunes enfants

La Disonaise Lætitia Depouille laisse derrière elle trois jeunes enfants, deux fillettes et un garçon. Elle vivait seule avec eux dans son habitation au centre de Dison.

LES PLUS RECENTS
d'articles