MONDE

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone

Les Unes de la presse espagnole n’affichent qu’un événement ce matin: le tragique attentat de Barcelone, qui a coûté la vie au moins 13 personnes selon un dernier bilan. Petit tour d’horizon.

El Pais, El Correo, La Razon, La Vanguardia, El Mundo… tous les quotidiens espagnols reviennent largement sur l’attentat qui a frappé le cœur de Barcelone. Les mots affichés en Une des journaux évoquent la terreur, la barbarie, l’horreur mais aussi l’unité nécessaire en ces temps difficiles.

El Pais titre «Tuerie terroriste sur la Rambla de Barcelone», évoquant les treize morts de l’attentat et l’autre attaque avortée à Cambrils, autre ville espagnole, sur le même mode opératoire. Plus loin dans le journal, on peut lire ceci: «Ils peuvent apporter la mort, ils peuvent remplir nos yeux d’horreur, mais ils n’auront jamais nos cœurs». Des mots qui évoquent aussi ceux de La Vanguardia, le quotidien affichant un petit «Nous ne permettrons jamais qu’ils gagnent» sur sa première page.

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

La Razon tente la solidarité en affichant une première page noire avec un ruban blanc et ses seuls mots «Unis contre le terrorisme».

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

Le ruban se retrouve sur d’autres Unes, notamment Deia («La terreur frappe le cœur de Barcelone») et El Mundo. Ce dernier titre «La terreur de Daech frappe l’Espagne» et l’introduction du texte fait évidemment le lien avec Nice et son attentat très similaire, qui avait fait encore plus de victimes.

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

Toute la presse généraliste ouvre sur ce dramatique événement, mais pas seulement. La presse économique et sportive espagnole a également embrayé pour marquer son soutien aux victimes et leur famille.

C’est le cas de Marca, qui a troqué les personnalités sportives contre des Unes montrant l’horreur. «Nous ne pouvions pas parler de sport aujourd’hui», écrit le quotidien en grand, affichant lui aussi un petit ruban en forme de solidarité.

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

AS, autre pointure du sport en Espagne, affiche le mot «Douleur» en grand, encadré de nombreux tweets et témoignages. On y lit la tristesse, la consternation mais aussi les prières et la solidarité face au terrorisme qui ne gagnera pas.

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

Dans le monde économique, Expansión titre sobrement «Attentat à Barcelone», et el Economista «Au moins 13 morts et plus de 100 blessés, un coup dur porté à Barcelone». Le quotidien revient sur le secteur touristique, primordial pour l’économie espagnole, qui risque d’être «secoué» suite à cet événement, alors que Barcelone attire chaque année 10 millions de visiteurs.

La presse espagnole unie et parée de noir après l’attentat de Barcelone
Photo: -

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS
d'articles