• Le titre acquis, on peut imaginer qu’à présent les négociations sur la formation du futur noyau vont s’accélérer.
FOOTBALL

Quel visage pour Anderlecht la saison prochaine? On fait le point sur les probables départs et possibles arrivées du prochain mercato

Le titre acquis, tous les regards sont désormais tournés vers le dessin du futur noyau anderlechtois, lequel devra défendre son titre et faire bonne figure en Ligue des Champions sans Tielemans et plusieurs autres de ses cadres.

À présent le titre acquis et la certitude de palper le pactole de la Ligue des Champions, les supporters mauves peuvent continuer de rêver au futur de la maison mauve.

Quel visage pour Anderlecht la saison prochaine? On fait le point sur les probables départs et possibles arrivées du prochain mercato
Un titre en guise d’adieu pour Tielemans: mais quels autres mouvements sont à attendre? Photo: Photo News
Si le départ de Youri Tielemans est inéluctable (son départ pour Monaco contre la coquette somme de 25 millions d’euros devrait être officialisé dans les prochaines heures), d’autres Anderlechtois risquent de susciter l’intérêt après avoir été chercher le 34e titre de l’histoire du club.

+ RELIRE | Tielemans veut le titre avant d’officialiser son départ à Monaco (abonnés)

Quelques minutes après le coup de sifflet final à Charleroi, Herman Van Holsbeeck donnait, à chaud, de premières ébauches du futur noyau mauve: «Tielemans va partir et nous avons aussi un accord avec Acheampong et Kara qui avaient accepté de rester en janvier malgré l’intérêt de la Premier League. Nous les remplacerons par des joueurs meilleurs. Et pour le reste, je suis sûr que nous pourrons garder tout le monde.»

+ RELIRE | « Tielemans va partir… Teodorczyk et Dendoncker resteront » (abonnés)

De 3 à 5 départs parmi les cadres

Quel visage pour Anderlecht la saison prochaine? On fait le point sur les probables départs et possibles arrivées du prochain mercato
Teodorczyl le «froid» a chaudement fêté le titre. Est-il parti pour… rester? Photo: Photo News
Il est vrai qu’avec la vitrine de la Ligue des Champions désormais assurée, le manager bruxellois s’est doté d’un atout important dans sa manche pour les futures négociations. Car outre l’aspect pécuniaire qui garantit au club près de 20 millions d’euros pour sa participation, c’est aussi un solide argument pour convaincre des joueurs de rester ou signer dans un club qui participera à la grand-messe du foot européen dès septembre prochain.

Du coup, les Leander Dendoncker et autre Lukasz Teodorczyk vont-ils rester? On image tout de même mal le Sporting refuser une offre de 15 millions pour l’un de ces deux joueurs. Or, il n’est de secret pour personne que le box-to-box et le buteur ont tapé dans l’œil de certains scouts depuis le début de la saison, dont plusieurs émanent de clubs anglais toujours prêts à déverser des sommes astronomiques sur la table des négociations…

Qui pour combler tous les départs?

Tielemans, Acheampong, Kara, peut-être aussi donc Dendoncker et Teodorczyk, sans oublier non plus Najar qui a depuis longtemps des envies d’ailleurs, cela fera tout de même du beau monde à devoir remplacer… mais aussi une sacrée somme perçue à pouvoir réinvestir: entre 40 et 80 millions d’euros selon les estimations, sans compter ce que la vente de joueurs excédentaires (De Maio, Badji, Capel, Harbaoui, N’Sakala, Galhardo, Trezeguet, Kabasele, etc.) pourrait rapporter.

Alors, quand Herman Van Holsbeeck parle de «joueurs meilleurs» pour remplacer ses cadres, à qui fait-il allusion?

Depoître, Kabasele ou Kums dans le viseur

Quel visage pour Anderlecht la saison prochaine? On fait le point sur les probables départs et possibles arrivées du prochain mercato
S’ils veulent retrouver une place dans le noyau des Diables, les anciens Buffalos Depoître et Kums vont devoir changer d’air. Photo: Photo News
Comme il l’avait fait avec Steven Defour il y a quelques mois, on sait les Bruxellois intéressés par la démarche de relancer des Diables rouges qui se seraient quelque peu égarés durant la saison écoulée. Si c’est souvent l’opportunité de faire venir des joueurs de qualité qui n’ont pas besoin d’adaptation, c’est aussi et surtout le gage d’avoir du belge dans le noyau. En effet, avec les règles en vigueur en Pro League (lesquelles seront vraisemblablement renforcées lors de la saison 2018-2019) qui obligent les clubs à réserver 6 places sur la feuille de match à des joueurs belges, cet aspect va inévitablement influencer le mercato à venir et la pioche dans le vivier des Diables apparaît comme qualitativement la meilleure.

Ainsi, si le Sporting a «raté» Lombaerts (abandonné à un rôle de réserviste de luxe au Zenit et qui a signé à Ostende pour la prochaine saison), on sait la direction du Parc Astrid sous le charme d’un Laurent Depoître sur une voie de garage à Porto. Ce dernier pourrait être le remplaçant idéal (et bon marché) de «Teo» en cas de départ de ce dernier. Christian Kabasele, peu utilisé à Watford, serait quant à lui une alternative intéressante à Kara Mbodj: celui qui avait accompagné les Diables au dernier Euro a en outre la particularité d’appartenir désormais à un club où Mogi Bayat, très présent quand il s’agit de transferts à Anderlecht, a ses entrées après y avoir vendu également Okaka et Kums (lequel a été prêté à Udinese dans la foulée). On imagine d’ailleurs que l’ancien Gantois (formé pour rappel à Anderlecht), pourrait lui aussi être visé afin de remplacer Tielemans, sur le départ, et dont il apparaît comme la meilleure solution belge accessible au Sporting.

La nécessité d’aller recruter à l’étranger

Quel visage pour Anderlecht la saison prochaine? On fait le point sur les probables départs et possibles arrivées du prochain mercato
Kara le Sénégalais croisera-t-il la route de Henry le Nigérian? Photo: L.P.R.-Imagesports.be
Et puis il faut ajouter à cela les cibles potentielles à l’intérieur même du championnat belge: Henry Onyekuru, le prolifique attaquant d’Eupen, est fort suivi en Angleterre, mais n’est pas certain de disposer d’un permis de travail et une pige à Anderlecht (ou Bruges) le temps de devenir international nigérian régulier pourrait être une solution. D’autres profils comme la révélation lierroise de ces PO2 Manuel Benson pourraient également intéresser les Mauves.

Mais s’il veut prester à haut niveau sur tous les tableaux la saison prochaine, Anderlecht devra aller puiser plus haut pour renforcer son noyau. Et à ce titre, il faudra sans doute encore attendre plusieurs semaines avant de voir les choses réellement bouger.

LES PLUS RECENTS
d'articles