D1A

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique

Revivez minute après minute, comme si vous y étiez, la journée du 18 mai qui a vu les Anderlechtois remporter leur 34e titre de champion de Belgique.

05h46. Le soleil se lève sur Neerpede. Le ciel est à la grisaille, une fine pluie s’abat sur le centre d’entraînement du Sporting d’Anderlecht. À 60 kilomètres de là, plus au Sud, le stade du Pays de Charleroi semble encore plongé dans le sommeil. La pelouse est humide, mais la température y est déjà pesante.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Le stade du Pays de Charleroi, appelé aussi «le Mambour», émerge dans la grisaille d’un jeudi matin de mai. Photo: BELGA

07h59. Dans la presse, les avis et analyses se croisent. Ariël Jacobs, l’ancien entraîneur du Sporting champion en 2010 et 2012, livre son sentiment: «Je m’attends à un match où les deux équipes chercheront à être très réalistes. Ça avait payé pour les Zèbres à Anderlecht au match aller, même si les données ont changé. Pour Charleroi, c’était du bonus de ramener quelque chose du Parc Astrid, mais aujourd’hui, prendre au moins un point semble impératif avant d’aller à Zulte, dimanche.» Car si l’inconnu prédomine quant à l’issue du match, une seule chose apparaît certaine à plus de douze heures de son coup d’envoi: Charleroi vendra chèrement sa peau.

12h26. Comme un match dans le match, une première nouvelle tombe: René Weiler et Felice Mazzù, tout comme Hein Vanhaezebrouck, sont nominés pour la récompense de meilleur entraîneur de la saison. Lequel succédera à Michel Preud’homme? On a le sentiment que si René Weiler est champion ce soir, le titre lui reviendra de plein droit. Mais Felice Mazzù a déjà prouvé qu’il avait plus d’un tour dans son sac pour contrecarrer les plans du coach helvète… Qu’importe: les votes ont déjà eu lieu, la récompense sera remise le lundi 22 mai prochain.

12h54. Les joueurs anderlechtois arrivent à Neerpede, d’où ils partiront dans quelques heures pour Charleroi, non sans d’abord s’être rassemblé autour de leur coach, René Weiler, pour la traditionnelle théorie d’avant-match. Au moment de franchir les barrières du parking, à bord de leurs bolides, les mines sont fermées, les visages tendus. Frank «The Tank» Boeckx adresse un mot aux journalistes présents, tandis qu’Oli Deschacht ou Lukasz Teodorczyk ne s’arrêtent que pour activer le bouton pressoir de l’ouverture des portes. Il faut dire que, ces dernières heures, c’est autant du match de la soirée que de l’affaire des paris sportifs de l’ancien capitaine ou du mauvais geste du buteur dont on a parlé.

Un stade comble, la tension monte

17h29. Les derniers tickets sont partis. Les quelques places disponibles ont rapidement trouvé acquéreur lors de l’ouverture de la billetterie et le club carolo annonce dans la foulée que le match se disputera dans un stade du Pays de Charleroi comble. Comment penser qu’il aurait pu en être autrement?

18h50. Les joueurs d’Anderlecht sont en route pour le stade. Le vestiaire est prêt: les maillots, soigneusement pliés, attendent leurs champions. Au dehors du stade, l’ambiance monte tout doucement. Les premiers supporters carolos entonnent quelques chants timorés, les premières bières sont servies au café de l’Université et à la Maison des 8 heures.

19h00. Alors que l’heure du match approche, les discussions vont bon train parmi les observateurs. Les uns y vont de leur dernière tendance d’analyse, pendant que les autres se remémorent les différents scénarios possibles: «Quelles sont les conditions pour qu’Anderlecht soit champion?» «C’est simple: soit les Mauves gagnent, soit Bruges ne gagne pas», répond-on.

Les scénarios possibles:

Anderlecht gagne: il est champion.

Anderlecht partage: il est champion si Bruges ne gagne pas à Ostende; il garde deux points d’avance si Bruges gagne.

Anderlecht est battu: il est champion si Bruges ne gagne pas à Ostende; il conserve un point d’avance si Bruges gagne.

> Bénéficiant d’un meilleur classement au terme de la phase classique, Anderlecht terminerait devant Bruges en cas d’égalité et sera donc champion s’il compte 3 unités au moins d’avance à l’issue de cette journée.

19h27. Les joueurs d’Anderlecht arrivent au stade. Les mines sont toujours aussi fermées que lors de leur arrivée à Neerpede quelques heures plus tôt. La pluie a cessé depuis un moment et le sol est sec. Il ne reste plus que 60 minutes avant le coup d’envoi.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Les joueurs arrivent au stade un peu plus d’une heure avant le début du match. Photo: Photo News

19h32. Dans la foulée de son arrivée au stade, le Sporting dévoile son onze de départ qui doit lui ramener le titre ce soir: Frank Boeckx, indéboulonnable depuis des mois dans les perches mauves et nominé pour le meilleur gardien de l’année, aura devant lui la défense type composée de Appiah, Spajic, Kara et Obradovic. Dans la ligne médiane, le duo habituel Dendoncker-Tielemans sera épaulé de Trebel, tandis que Chipciu et Hanni tenteront de créer les espaces dans lesquels Teodorczyk aura pour mission d’aller inscrire son 21e but de la saison et reprendre ainsi seul la tête du classement des buteurs.

19h59. La composition du Sporting de Charleroi tombe: Mazzù a décidé de faire confiance à son système avec une défense à trois. Penneteau sera bien sûr dans les buts et le trio Martos-Willems-Dessoleil sera chargé d’empêcher les attaquants mauves de créer le danger. Mata, Diandy, Marcq, Saglik et N’Ganga s’occuperont du milieu, tandis que Pollet et Bedia animeront l’attaque carolo.

20h16. La tension monte aux abords du stade et les premiers supporters mauves entrent progressivement dans la tribune visiteurs.

20h27. Les Storm Ultras sont bien décidés à montrer qu’ils sont chez eux et arborent à quelques minutes du coup d’envoi un magnifique tifo, qui ne laisse pas indifférent les nombreux observateurs, Mehdi Bayat en tête.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Mehdi Bayat se prend en selfie devant le tifo des supporters carolos. Photo: Photo News

Les Mauves dans le piège de Mazzù

20h31. C’est parti! Dans le stade, côté anderlechtois, l’issue ne fait aucun doute: le Sporting va gagner et devenir champion pour la 34e fois de son histoire.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Les supporters mauves sont confiants. Photo: Photo News

20h40. Le début de match est serré. Il y a de nombreuses fautes et la première occasion se fait attendre. La rédaction de L’Avenir est scotchée à l’écran de télévision et suit attentivement les premières minutes de jeu.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
La rédaction sportive de L’Avenir.net est attentive en ce début de match. Photo: ÉdA

20h47. Un premier fait de match: au duel avec Lukasz Teodorczyk, le défenseur carolo Steeven Willems se blesse, seul, au genou. Match terminé pour le défenseur français des Zèbres! Stergios Marinos le remplace.

20h55. Et une première occasion: récupérant le cuir venu côté droit, Sofiane Hanni contrôle, se retourne et frappe au but. Mais la tentative de l’Algérien passe de peu au-dessus de la cage carolo.

20h56. BUT… pour Charleroi! Nicolas Penneteau relance rapidement un long ballon vers l’avant, David Pollet bat Kara Mbodj au duel aérien et dévie le ballon pour Chris Bédia qui contourne Boeckx sorti (trop) loin de ses cages et marque dans le but vide: 1-0! C’est la folie sur le banc et dans la tribune carolos; à l’inverse, c’est la consternation dans les rangs anderlechtois.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Chris Bedia inscrit le 1-0. Photo: BELGA

21h01. Quelques minutes après le but d’ouverture carolo, une clameur surgit de la tribune… mauve! Et pour cause: dans l’autre rencontre, Ostende vient d’ouvrir la marque contre Bruges! Pour rappel, si les Brugeois ne l’emportent pas à la Côté: peu importe le résultat du duel des Sportings, les Mauves seront champions.

21h17. Serge Gumienny siffle la mi-temps! Après une relative bonne entame de match, Anderlecht s’est laissé enfermer dans le piège carolo. Mais grâce au but ostendais, les Mauves sont virtuellement champions à la pause. «On ne fait pas attention à Bruges, c’est nul. On doit gagner ici», affirme cependant Sofiane Hanni devant les caméras de télévision lors de l’interview de la mi-temps.

21h28. Pendant la mi-temps, les Storms Ultras mettent littéralement le feu au stade au moyen d’un superbe show pyrotechnique, avec notamment trois membres au-dessus du toit de la tribune, provoquant le retard de la seconde mi-temps à cause des fumées dégagées.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Grosse ambiance à la mi-temps du côté des Storm Ultras. Photo: BELGA

Teodorczyk sort de sa boîte

21h35. C’est (enfin) reparti! Anderlecht remet le ballon en jeu et se rue vers le but adverse. Mais les Mauves se montrent trop précipités et aucun des nombreux centres tentés n’aboutit.

21h47. Peu en vue depuis le début de la rencontre, Youri Tielemans cède sa place. C’est Nicolae Stanciu qui le remplace. Si Anderlecht pousse en ce quatrième quart d’heure, le dernier geste fait toujours défaut aux hommes de René Weiler.

21h48. BUT! Le Sporting revient à égalité! Pour son premier ballon cadré, Lukasz Teodorczyk inscrit son premier but depuis le début des play-offs. Le but du titre? Remportant son duel avec Dessoleil, le buteur polonais laisse rebondir la balle et adresse une pêche dans le plafond du but de Penneteau, qui ne peut rien. C’est la folie dans la tribune mauve! «Teo» inscrit son 21e but de la saison et reprend seul la tête du classement des buteurs.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Lukasz Teodroczyk inscrit le 1-1. Photo: Photo News

21h53. Nouveau fait de match: après Willems, c’est un autre carolo qui se blesse: Dessoleil doit céder sa place, Tainmont le remplace.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Dorian Dessoleil blessé: un nouveau coup dur pour Charleroi. Photo: BELGA

21h59. Charleroi n’abdique pas. Déboulant sur son flanc gauche, Francis N’Ganga adresse un centre dont Bédia, dans le rectangle, ne peut ajuster la reprise: le cuir passe de quelques centimètres à côté du but anderlechtois, Boeckx était battu et les Mauves respirent un grand coup.

22h01. On remet les compteurs à zéro! Dans l’autre rencontre, les Brugeois égalisent par Wesley. On en revient à la situation de départ: 4 points séparent Bruges d’Anderlecht, mais ce dernier continue toutefois de tenir le bon bout.

22h10. BUT! Lukasz Teodorczyk réalise le doublé! Superbement servi par Sofiane Hanni, le Polonais s’en va battre Penneteau et offrir le 34e titre au Sporting d’Anderlecht.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Lukasz Teodorczyk inscrit le 1-2 Photo: Photo News

22h11. Dans la foulée, Ostende reprend l’avance contre Bruges, ce qui scelle sans doute le sort du championnat.

22h17. BUT! Cette fois, la messe est dite: monté au jeu quelques minutes plus tôt, Massimo Bruno inscrit le troisième but mauve de la soirée, lancé une nouvelle fois par Sofiane Hanni, l’homme de cette deuxième mi-temps qui délivre Anderlecht.

Charleroi 1 - Anderlecht 2: revivez la folle journée qui a conduit le Sporting d’Anderlecht à son 34e titre de champion de Belgique
Massimo Bruno inscrit le 1-3 Photo: BELGA

22h23. C’est fait! Anderlecht est sacré champion de belgique pour la 34e fois de son histoire!

Les autres matches

KV Ostende – Club Bruges 2-1

Très nerveux, les Brugeois ont été pris à la gorge par Ostende qui, à la demi-heure, a ouvert la marque par Rozehnal, un ancien… Blauw-en-zwart. Après la pause, Bruges a truové els ressources pour égaliser avant d’être à nouveau distancé par un autre ex-Brugeois, Joseph Akpala.

La Gantoise – Zulte Waregem 5-2

Rapidement portée aux commandes par un but de Coulibaly, La Gantoise a doublé l’avance par Saïef avant la pause. Au retour des vestiaires, les Buffalos ont poursuivi leur balade de santé pour s’offrir un plantureux succès.

LES PLUS RECENTS