Le CA de Belfius en faveur d’une privatisation partielle de Belfius Banque via une IPO
Johan Vankelecom (CFO), Jos Clijsters (président du CA) Marc Raisiere (CEO) lors de la présentation des chiffres il y a deux mois.Crédits: BELGA
BANQUES

Le CA de Belfius en faveur d’une privatisation partielle de Belfius Banque via une IPO

Le conseil d’administration de Belfius, réuni jeudi soir, a marqué à l’unanimité sa préférence pour une privatisation partielle de Belfius Banque par le biais d’une introduction en bourse (IPO) d’une participation minoritaire du capital de Belfius Banque, a annoncé vendredi l’entreprise. Le comité de direction est également sur la même longueur d’ondes.

Dans un avis à destination de l’État belge, unique actionnaire du groupe depuis le rachat de Dexia Banque Belgique fin 2011, le conseil d’administration défend «la nécessité de faire évoluer la structure actionnariale actuelle de Belfius Banque», en évitant donc un statu quo, et s’exprime en faveur d’un «maintien d’un ancrage local durable pour Belfius, à savoir son actionnariat, ses activités et son centre de décision en Belgique».

Le conseil d’administration argumente son point de vue pro privatisation partielle en évoquant «la solidité financière dont Belfius jouit désormais» et qui ne justifie plus, à ses yeux, que l’État belge demeure son actionnaire unique. Une privatisation partielle par le biais d’une introduction en Bourse permettrait en outre à Belfius de réaliser ses ambitions de croissance dans ses domaines stratégiques clés grâce à un accès aux marchés financiers, selon ses administrateurs.

«Aujourd’hui plus que jamais, une privatisation partielle offre à Belfius l’occasion de prendre son avenir fermement en main. Elle est en outre mieux à même de répondre avec succès aux nouveaux besoins des clients et aux défis posés par la révolution digitale et un environnement économique et financier difficile», conclut le communiqué.

LES PLUS LUS
LES PLUS RECENTS