Des viticulteurs de Chablis «mettent le feu» pour sauver leurs vignes
FRANCE

Des viticulteurs de Chablis «mettent le feu» pour sauver leurs vignes

Dans les vignes de Chablis (centre de la France), le retour du gel a fait craindre le pire pour les grands crus. Les viticulteurs ont allumé un «tapis de flammes» pour sauver les vignes.

L’image est impressionnante. Un tapis de point lumineux bien aligné se dresse dans un vignoble de Chablis. Chaque point est un petit foyer qu’il faudra entretenir durant la nuit.

Il s’agit des multiples chaufferettes installées ces deux dernières nuits par les viticulteurs afin de lutter contre le gel.

La brutale chute des températures et le retour des gelées nocturnes ont en effet fait craindre le pire aux vignerons de la région. Le feu a, semble-t-il, permis de limiter les dégâts en réchauffant les plants et les bourgeons du célèbre vignoble du Chablis.

Mais il faudra attendre une vraie hausse des températures pour enfin souffler et mesurer les potentiels dommages.

Sur Facebook, le photographe Titouan Rimbault a capturé les flammes dansant à côté des vignes. Des images rares et d’une inquiétante beauté.

Des viticulteurs de Chablis «mettent le feu» pour sauver leurs vignes
Photo: -

Toutes les photos sont visibles sur son compte Facebook et permettent de voir les hommes et femmes en action, tentant de protéger leur future récolte en allumant méticuleusement chaque chaufferette.

Un travail de longue haleine qui, on l’espère, portera ses fruits.

 

Aussi à Waremme...

Depuis ce matin, un nuage de fumée est observé en Hesbaye. En cause: de la paille qui brûle pour éviter que les plantations de fruitiers ne souffrent trop du gel. Tout est à présent rentré dans l’ordre.

Un gros nuage de fumée qui plane au niveau du sol au sud de Waremme. Ce matin, l’image n’est pas passée inaperçue. Des dizaines de riverains ont vu cet important dégagement de fumée. Et pas mal d’entre-deux l’ont aussi respiré… Avec des désagréments et des picotements aux yeux…

Il s’agissait en fait de feux de paille à hauteur du château d’eau de Faimes. Pollution? Pas vraiment puisqu’il s’agissait du fruiticulteur qui brûlait volontairement des ballots de paille tout près de ses plantations pour limiter les effets du gel. Et comme il y a actuellement très peu de vent, la fumée est restée au niveau du sol.

La police de Hesbaye a été avisée des faits de même que les pompiers. Même s’il n’y a aucun danger d’intoxication, sur Facebook l’événement a été largement débattu. Certains internautes parlant de pollution, d’autres prenant la défense de l’agriculteur.

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS
d'articles