• Photo d’archive.
Sport

F1: tout ce qu’il faut savoir avant le lancement de la saison 2017

Avec la présentation de la nouvelle Williams, c’est le lancement officieux de la saison 2017 de Formule 1 qui a été donné ce vendredi: l’occasion de faire le point sur tout ce qu’il faut savoir avant d’entrer dans le vif du sujet.

En dévoilant la nouvelle Williams FW40 ce vendredi matin, l’écurie britannique a lancé le coup d’envoi de la saison 2017 de Formule 1.

Mais le moins que l’on puisse écrire, c’est que les changements attendus ne sont pas aussi spectaculaires que ce que le paddock laissait entendre.

Programme des présentations des autres écuries:

+ Sauber – lundi 20 février – Hinwill

+ Renault – mardi 21 février – Londres

+ Force India – mercredi 22 février – Silverstone

+ Mercedes – jeudi 23 février – Barcelone

+ Ferrari – vendredi 24 février – Fiorano

+ McLaren – vendredi 24 février – Woking

+ Toro Rosso – dimanche 26 février – Barcelone

+ Red Bull – dimanche 26 février – Barcelone

+ Haas – dimanche 26 février – Barcelone

LA GRILLE DE DÉPART

Depuis le retrait confirmé de l’écurie britannique Manor, la grille de départ officielle et définitive pour la nouvelle saison est connue.

Celle-ci comptera vingt pilotes répartis en dix écuries:

Mercedes : Lewis Hamilton (G-B) et Valtteri Bottas (FIN)

Red Bull : Daniel Ricciardo (AUS) et Max Verstappen (P-B)

Ferrari : Sebastian Vettel (ALL) et Kimi Räikkönen (FIN)

Force India : Sergio Pérez (MEX) et Esteban Ocon (FRA)

Williams : Felipe Massa (BRE) et Lance Stroll (CAN)

MacLaren Honda : Fernando Alonso (ESP) et STOFFEL VANDOORNE (BEL)

Toro Rosso : Carlos Sainz (ESP) et Daniil Kvyat (RUS)

Haas : Romain Grosjean (FRA) et Kevin Magnussen (DAN)

Renault : Nico Hülkenberg (ALL) et Jolyon Palmer (G-B)

Sauber : Marcus Éricsson (SUE) et Pascal Wehrlein (ALL)

Pour rappel, le champion du monde en titre, Nico Rosberg, avait annoncé à la surprise générale l’arrêt de sa carrière quelques jours seulement après son sacre, entraînant un jeu de chaise musicale au sein des baquets.

F1: tout ce qu’il faut savoir avant le lancement de la saison 2017
Vandoorne sera le premier Belge titulaire en F1 depuis Jérôme D’Ambrosio en 2011-2012. Photo: BELGA
L’autre départ marquant de l’intersaison a été celui de l’ancien champion du monde britannique, Jenson Button, remplacé pour rappel chez McLaren par l’espoir belge Stoffel Vandoorne. Outre le natif de Courtrai, un autre pilote fera sa joyeuse entrée dans le monde de la F1 en tant que titulaire lors du premier Grand Prix de la saison: le Canadien Lance Stroll (Williams).

Enfin, il se chuchote en coulisses que l’Allemand Pascal Weherlein pourrait déclarer forfait pour les essais hivernaux. Le baquet de sa Sauber serait alors attribué au pilote réserve de chez Ferrari, l’Italien Antonio Giovinazzi.

LE CALENDRIER

Après les présentations officielles des vingt monoplaces, les F1 taperont le bitume pour enfin montrer ce qu’elles ont dans le ventre. Cet hiver, les deux sessions d’essais privés sont programmées à Barcelone, sur le circuit de Catalunya.

+Session 1 : du lundi 27 février au jeudi 2 mars

+Session 2 : du mardi 7 mars au vendredi 10 mars

Le premier grand rendez-vous aura lieu quelques semaines plus tard en Australie, où Melbourne accueillera le premier Grand Prix de la saison en date du 26 mars.

F1: tout ce qu’il faut savoir avant le lancement de la saison 2017
Spa-Francorchamps accueillera le plateau F1 le 27 août prochain. Photo: BELGA
Comme chaque année, la Belgique et le circuit de Spa-Francorchamps accueilleront une manche du championnat du monde durant l’été. En 2017, c’est le 27 août que les monoplaces viendront escalader le Raidillon et dompter le virage de la Source. Il s’agit du 12e Grand Prix sur les 20 GP que compte le calendrier de la saison.

Par rapport à l’année dernière, la saison comptera donc un Grand Prix de moins: celui d’Allemagne.

Le calendrier des courses:

+ 26/03: AUSTRALIE – Melbourne

+ 09/04: CHINE – Shanghai

+ 16/04: BAHREIN – Sakhir

+ 30/04: RUSSIE – Sotchi

+ 14/05: ESPAGNE – Barcelone

+ 28/05: MONACO – Monaco

+ 11/06: CANADA – Montréal

+ 25/06: AZERBAÏDJAN – Bakou (anciennement «GP d’Europe»)

+ 09/07: AUTRICHE – Spielberg

+ 16/07: GRANDE-BRETAGNE – Silverstone

+ 30/07: HONGRIE – Budapest

+ 27/08: BELGIQUE – Spa-Francorchamps

+ 03/09: ITALIE – Monza

+ 17/09: SINGAPOUR – Singapour

+ 01/10: MALAISIE – Sepang

+ 08/10: JAPON – Suzuka

+ 22/10: ÉTATS-UNIS – Austin

+ 29/10: MEXIQUE – Mexico

+ 12/11: BRÉSIL – São Paulo

+ 26/11: ABOU DHABI (Émirats Arabes Unis) – Yas Marina

DES CHANGEMENTS POUR DES VOITURES PLUS RAPIDES

Comme chaque année, la nouvelle saison coïncide avec plusieurs changements de règlements.

F1: tout ce qu’il faut savoir avant le lancement de la saison 2017
La Williams, première voiture dévoilée ce vendredi. Photo: Williams Martini Racing
Pour rappel, le règlement impose donc désormais des pneus Pirelli plus larges (et plus résistants), un aileron avant en «V» dont le nez (plus bas) ne dépasse plus et un aileron arrière plus large et nettement plus bas.

L’objectif de ces règles est de donner un look plus agressif aux F1, en (re)faire des bêtes de course, tout en leur offrant davantage de grip mécanique par les pneus et davantage d’appui aérodynamique par les ailerons. Les pilotes devront tourner 5 secondes au tour plus rapidement dans ces F1 que l’on annonce comme les plus rapides de l’histoire. Ces voitures seront aussi beaucoup plus physiques à piloter vu les forces G générées, ce qui impose aux stars qui s’y assoiront un entraînement inédit cet hiver.

Depuis les tribunes, les spectateurs devraient donc revoir des F1 à faire pendre les langues, virant à des vitesses hallucinantes dans les courbes rapides. Mais les sceptiques attendent de voir le résultat en piste. Il est certain que les F1 tourneront plus vite.

EXIT ECCLESTONE, PLACE À BROWN

F1: tout ce qu’il faut savoir avant le lancement de la saison 2017
Ross Brown est le nouveau patron de la F1 Photo: DPA/Reporters
Enfin, l’autre changement majeur de l’intersaison est la prise de pouvoir de Ross Brown en tant que nouveau patron de la F1.

L’ancien ingénieur et directeur d’écuries revient en Formule 1 en tant que directeur des sports mécaniques, avait confirmé Liberty Media, le nouveau propriétaire de la F1. Sean Bratches a lui été nommé directeur commercial.

Ces nominations ont été confirmées après que Liberty Media ait complété le rachat, pour 8 milliards de dollars, de la F1 annonçant dans la foulée le remplacement du dirigeant historique Bernie Ecclestone par Chase Carey comme PDG de Formula One Group, l’entité qui va désormais gérer la discipline reine du sport automobile.

LES PLUS LUS
PHOTOS ET VIDEOS