Huit suggestions à Marc Coucke pour que la Wallonie devienne «Couckeland»
Le milliardaire flamand, patron du club de foot d’Ostende, veut investir 100 millions à Durbuy. Et pourquoi pas ailleurs?Crédits: -
Opinions

Huit suggestions à Marc Coucke pour que la Wallonie devienne «Couckeland»

Marc Coucke veut créer autour de Durbuy un parc d’attractions plus grand que Disneyland. Marc Coucke rachète à tour de bras. Marc Coucke a plein de sous. Voici huit idées pour que Marc Coucke fasse définitivement de la Wallonie un «Couckeland»

1. Organiser un «Grand départ du Tour» à Durbuy

Ce ne sera pas facile, mais le Tour de France n’est-il pas déjà parti du Futuroscope, ayant aussi fait un contre-la-montre à Disneyland. Pourquoi donc ne partirait-il pas de la «Petite Merveille» que chérit le milliardaire flamand. On verrait bien un prologue vallonné organisé autour de Durbuy. Avant une première étape menant les coureurs de Durbuy - Pairi Daiza (avec un crochet par Ostende).

2. Construire le Stade national dans les environs de Durbuy

On l’a bien compris, le projet de Stade National à Grimbergen sera continuellement sabordé par la N-VA. Avec Marc Coucke, il serait pourtant vite construit dans les environs de Durbuy. Un stade qui accueillerait des matches de l’Euro 2020, évidemment, mais où Johnny, Céline Dion voire U2 pourraient aussi venir chanter (plutôt que d’obliger leurs fans wallons à courir jusqu’Anvers).

3. Créer un parc animalier géant reliant Pari Daiza, le Monde sauvage d’Aywaille, les Grottes de Han et Durbuy

Il réaliserait là le rêve de bien des Wallons fous d’animaux: vivre dans un parc animalier géant. Des gazelles, des zèbres, des girafes et des rhinocéros gambaderaient dans nos campagnes. Les éléphants iraient boire au lac de Bambois. L’ornithorynque serait introduit dans nos rivières et Durbuy recevrait évidemment son couple de pandas (priés de se reproduire).

4. Créer un musée à la gloire de Thomas Meunier et d’Axel Witsel (à Durbuy)

Avec son carton contre le «Barça», l’increvable Thomas Meunier est désormais une star en France cependant que le beau Witsel devient le chouchou de plus de 700 000 Chinoises, il faut dédier un «temple» à leur talent qui accueillera leurs fans et attirera en masse les touristes venus d’Asie. On y ajoutera un pavillon consacré aux exploits des frères Hazard ainsi qu’un sex-shop à l’enseigne de Marouane Fellaini. Où ça? À tout hasard, à Durbuy?

5. Faire du Standard de Liège un club de football

Pour l’instant, le Standard de Liège est une magnifique agence d’intérim pour footballeurs, très active en prime dans l’import-export. Avec Marc Coucke, on pourrait créer là-bas un vrai club de football capable de jouer les Play-off 1. Lui-même mettrait un peu d’ambiance dans la tribune officielle, où ça ne respire pas souvent la joie de vivre.

6. Organiser les Jeux Olympiques d’hiver (à Durbuy bien sûr)

Les Russes les ont bien organisés au bord de la Mer Noire à Sotchi. Aucune raison que Marc Coucke ne puisse les organiser dans les Ardennes. D’autant qu’il n’y a pas besoin de montagnes, juste de quelques pentes (la neige artificielle fera l’affaire), d’un saut à ski (même pas besoin de neige), d’une patinoire et d’une piste de bobsleigh. Le village des athlètes sera par la suite reconverti en logements sociaux. Du moins s’il reste encore des pauvres en Wallonie, avec tout l’argent que Marc Coucke va y investir.

7. Faire de la Cascade de Coo un rival des Chutes du Niagara

C’est sympa la Cascade de Coo, mais bon, si Marc Coucke le veut, ça peut prendre une tout autre ampleur. Un équivalent des Chutes de Niagara par exemple. Une sorte de destination touristique et romantique incontournable. Avec l’énergie produite par l’eau, on pourrait en prime éclairer la moitié de la Wallonie. Et on appellerait ça les Chutes du Niagacoo.

8. Créer un mini-Las Vegas à Marche-en-Famenne

Situé entre Bruxelles (et son personnel européen richement doté) et les banques du Luxembourg, Marche-en-Famenne (pas loin de Durbuy) a tout pour devenir un mini-Las Vegas destiné à divertir tous ces expatriés qui ne savent que faire de leur argent. Si Marc Coucke en a envie, bien sûr. Avec des dizaines d’hôtels de luxe incluant des salles de jeux. L’ensemble serait chaperonné par une intercommunale dont chaque administrateur recevrait non des jetons de présence mais des jetons de casino.

LES PLUS LUS
PHOTOS ET VIDEOS