Remplacement des F-16: Charles Michel refuse de recevoir les associations opposées aux nouveaux avions de combat
-Crédits: Reporters/STG
Belgique

Remplacement des F-16: Charles Michel refuse de recevoir les associations opposées aux nouveaux avions de combat

Le Premier ministre Charles Michel a refusé de rencontrer des représentants de plateforme «Pas d’avions de chasse – Geen gevechtsvliegtuigen» qui s’oppose à l’achat de nouveaux chasseurs-bombardiers pour remplacer les F-16 vieillissants, a annoncé jeudi cette association, d’inspiration pacifiste.

La plate-forme, qui rassemble plus de 130 associations de la société civile belge, avait sollicité le 20 septembre dernier une entrevue auprès du Premier ministre afin de pouvoir lui exposer les raisons de son opposition à cet achat de plus de 3,5 milliards d’euros et réclamer «l’organisation d’un débat démocratique, ouvert et inclusif».

Mais elle a essuyé un refus de la part du chef du gouvernement fédéral qui a, dans une lettre datée du 16 janvier, affirmé que le débat démocratique était «garanti par le vote d’une loi de programmation militaire à la Chambre».

Mais selon les secrétaires de la plateforme «Pas d’avions de chasse», Samuel Legros et Ludo De Brabander, ce projet de loi a été déclaré anticonstitutionnel par le Conseil d’État cinq jours avant l’envoi de la réponse du Premier ministre.

Les 130 associations membres de la plateforme assurent «rester plus que jamais mobilisées contre le dénigrement de la démocratie et pour tenter de donner à cette question du remplacement des avions de chasse, toute la place qu’elle devrait logiquement susciter».

La pétition a ainsi été envoyée à la Commission des pétitions de la Chambre qui va en assurer le suivi auprès des commission de la défense, des finances et du budget.

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS