Transinne désigné pour accueillir la plateforme terrestre de Galileo
La candidature de Transinne est défendue depuis plusieurs années.Crédits: Belga
TRANSINNE

Transinne désigné pour accueillir la plateforme terrestre de Galileo

La Commission européenne a désigné le site de Transinne (province de Luxembourg, à deux pas de l’Eurospace Center de Redu) pour installer la plateforme terrestre de Galileo, le système européen de navigation par satellite

Transinne sera le centre de logistique du programme et le site de Redu fera dorénavant partie intégrante du réseau Galileo, a indiqué lundi le ministre wallon de l’Économie Jean-Claude Marcourt.

 

 

La candidature de Transinne est défendue depuis plus de deux ans par le ministre et le groupement d’intercommunales Idelux.

«Au-delà même de l’implantation de Galileo et des emplois directs et indirects que cela induit, cette installation va indubitablement renforcer les entreprises wallonnes actives dans le domaine des satellites et du matériel embarqué – Thales, Samtech, Amos, Spacebel ou les Ateliers de la Meuse par exemple – dont certaines figurent déjà parmi les sous-traitants du programme Ariane», a commenté le ministre PS.

Le secteur IT wallon se nourrira aussi d’applications informatiques puisant leurs sources d’information dans les données collectées et transmises par les satellites et notamment ceux lancés dans le cadre du programme Galileo (géolocalisation pour la gestion de la mobilité, des sols, détection de la pollution, surveillance des cours d’eau, etc.).

 

«

À terme, l’avantage d’héberger le centre logistique du programme Galileo devrait permettre d’avoir un accès direct au signal des satellites du programme.

»

 

«À terme, l’avantage d’héberger le centre logistique du programme Galileo devrait permettre d’avoir un accès direct au signal des satellites du programme. Être quasi à la source de ce signal offrira à la Wallonie, à ses entreprises et centres de recherche, de nouvelles opportunités», ajoute M. Marcourt.

La Belgique figure au 8e rang mondial quand on rapporte au PIB son financement public au secteur spatial, et au 3e rang européen quand on le rapporte au nombre d’habitants. Cinquième contributeur absolu au budget de l’Agence spatiale européenne (ESA), la Belgique consacre aux activités de l’ESA des moyens financiers qui représentent environ 6% de l’ensemble des contributions des États membres de l’ESA, soit plus de deux fois son poids dans la richesse nationale de ces mêmes États.

Le système Galileo a été décidé par l’Union européenne en 2001. Géré par l’Agence spatiale européenne (ESA), il sera en partie sous contrôle civil et en partie militaire.

Le site de Redu-Transinne accueille déjà des installations de l’ESA et le Galaxia Business Park, nouveau pôle spatial à dimension européenne où sont implantées cinq entreprises de quatre nationalités différentes.

7 millions d'investissement

L'intercommunale de développement économique Idelux s'est réjouie lundi, dans un communiqué, de l'annonce de la désignation par la Commission européenne de Transinne (commune de Libin, province de Luxembourg) pour accueillir le futur centre de soutien logistique dédié au programme européen de navigation par satellite Galileo. Si la décision officielle de la Commission européenne a été annoncée lundi par par le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, ce choix était déjà officieux puisque la Wallonie restait seule candidate en lice après avoir été en concurrence avec la République tchèque. Ce centre logistique pour le système Galileo, présenté comme le "GPS européen", s'installera sur le site du parc économique Galaxia, créé et géré par Idelux, et destiné à accueillir des entreprises actives dans le domaine du spatial. Galaxia est situé à côté de l'Euro Space Center, pôle touristique et éducatif. Galaxia et l'Euro Space Center sont eux-mêmes situés à proximité immédiate de la station de l'Agence spatiale européenne (ESA) de Redu, située aussi sur le territoire de la commune de Libin, et dédiée à la poursuite des satellites. Un tout nouveau bâtiment de 2.300 m², conçu par Idelux, abritera le "Galileo Integrated Logistics Support (ILS) Centre" sur le site de Galaxia. L'investissement sera de l'ordre de 7 millions d'euros financés par la Région wallonne. Des activités sont prévues pour minimum 20 ans. Idelux évoque une trentaine d'emplois directs et autant d'indirects. "Ce centre permettra d'assurer la pleine opérationnalité de toutes les stations au sol du système Galileo. La vocation de ce centre est de garantir que les stations disposeront en permanence du matériel fonctionnel pour communiquer avec les satellites. Son but précis est donc d'empêcher et de corriger les éventuelles défaillances du système au travers de moyens de maintenance/réparation efficaces et de processus d'approvisionnement rapides des pièces de rechange vers l'ensemble des sites clés du programme", précise Idelux. La proposition déposée par la Belgique est le fruit d'une collaboration entre Idelux, l'État belge et la Wallonie.

 

LES PLUS LUS
PHOTOS ET VIDEOS